soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008

Arrivé sur Caen vers 20h15, direction la rue Paul Toutain. Il y a déjà un peu de monde au siège de la fédération du PS, ça discute des résultats locaux mais les yeux sont rivés sur les écrans de télé qui annoncent les résultats nationaux. 20h30, direction l'hôtel de ville, au passage, je croise la section d'intervention de la police nationale stationnée devant le tribunal administratif au cas où... Les abords de la mairie sont remplis de voiture, "le peuple de gauche" afflue vers la nouvelle maison conquise. A l'intérieur, l'assistance chante "on est chez nous!". Philippe Duron fait une apparition et vient saluer la salle. Des "Philippe, Philippe" résonnent dans la salle. Tout le monde se congratule, se félicite mutuellement. Certains militants facétieux chantent l'Internationale mais elle n'est guère reprise. Louis Mexandeau est aux anges: "c'est une satisfaction immense, un basculement historique. J'ai l'habitude de dire que Caen est à droite depuis Guillaume le Conquérant. Mais ce qui est caractéristique, c'est l'ampleur du mouvement. C'est quelque chose que je ne pouvais prévoir, je pensais à 52/53% tout au plus. La victoire c'est aussi à cause de la division de la droite. Je me suis présenté 5 fois et à chaque fois la droite était unie. J'avais dit que la première fois où la droite serait divisée, la gauche pouvait passer. En tout cas, la droite a été pulvérisée. C'est aussi une sanction contre la maire sortante, il y a un problème de rejet incontestable, de comportement. Girault [ndlr: maire de 1971 à 2001] savait mieux faire avec ses amis et ses collaborateurs". Loulou quitte les lieux pour sa fédé. Dans la salle, on demande le silence, Philippe Duron fait son direct sur France 3. Un jeune colistier de Brigitte Le Brethon vient regarder les résultats sur les grands écrans l'air hagard puis repart dépité. Dans l'assistance, le message circule de se retrouver à 22h au centre des congrès que le PS a loué en prévision de la victoire.

21h, nous retournons vers le siège du PS, les militants quittent la mairie en klaxonnant, un véhicule de la police nationale fait de même boulevard Bertrand! Nous croisons la section d'intervention qui repart vers le commissariat, la permanence de Brigitte Le Brethon, rue Saint Jean, est désormais vide de militants. Rue Paul Toutain, il y a foule, un buffet est offert. Certains squatteurs du Pavillon Noir en profite pour se remplir la panse et vont jusqu'à faire une annonce au micro pour obtenir un tire bouchon. Philippe Duron fait un rapide discours où il remercie tout le monde. Louis Mexandeau lui emboite le pas. A la fin, ils donnent rendez vous au centre des congrès.
Arrivé sur les lieux vers 22h, il y a déjà près de 300 personnes. Sur scène, la fanfare "salade de bruit" joue de la musique tsigane. Certains dansent, on notera l'esquisse de bourrée par la présidente de l'université. Le chanteur demande ensuite à la foule de se tenir par les bras et de se balancer pendant qu'il chante les filles du bord de mer (voir la vidéo). Ca enchaine ensuite sur de la musique bretonne. Des militants commencent à placarder des affiches de Duron sur les murs. Des militants libertaires qui s'étaient invités en profitent pour coller des autocollants anti élection sur les affiches. Le préposé aux affiches est alors obligé de les retirer. Sur scène, le groupe continue son répertoire de chant et l'ambiance monte progressivement. C'est au tour d'un chant russe, Brigitte Le Brethon doit entendre les chars soviétiques arrivaient! 22h30, Philippe Duron fait enfin son apparition, il est entouré par une nuée de journalistes et de militants. Il sert de multiples mains et embrassent à tour de joue. Il parvient à monter sur la scène où il est rapidement rejoint par ses colistiers. L'ambiance est à son paroxysme. Il entame un discours de remerciement et dédie cette victoire "aux caennais et caennaises et à tous ceux qui se battent dans les associations, les mouvements, les partis depuis plusieurs années". Il termine son intervention par une phrase péremptoire: "pour une fois, il y a l'alternance, et nous ne devons pas décevoir". Puis Marie Jeanne Gobert prend la parole pour le PC où elle insiste sur l'unité de la gauche qui a permis cette victoire. Elle insiste aussi sur le travail des communistes qui seront toujours là pour soutenir les lus démunis. Xavier Le Coutour pour Citoyens à Caen et Rudy l'Orphelin pour les verts s'expriment, ce dernier sidère à moitié l'assistance quand il dit que "les verts sont pinailleurs" et qu'ils continueront à être pinailleur. Car, selon lui, "on ne peut pas faire comme si ce qui se passait à l'autre bout de la planète ne nous touchait pas". Il termine par "vous pouvez compter sur nous pour bosser 6 longues années". Philippe Duron reprend une dernière fois le micro pour féliciter les maires élus ou réélus dans le Calvados ainsi que les conseillers généraux. Il remercie ensuite son directeur de campagne, le responsable des colleurs d'affiche puis demande à l'assistance d'applaudir dans le langage des signes, insistant sur le fait que ces meeting étaient accessibles pour ces personnes. Ses derniers mots sont "bonne soirée, musique et on boit!". La buvette installée au fond du hall fait recette avec les bières à 1€. Salade de bruit joue du Steevie Wonder et la fête se poursuit pour la gauche caennaise.

Partager sur Facebook Bookmark on del.icio.us


soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°1
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°2
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°3
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°4
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°5
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°6
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°7
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°8
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°9
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°10
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°11
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°12
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°13
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°14
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°15
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°16
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°17
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°18
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°19
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°20
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°21
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°22
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°23
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°24
soirée électorale du deuxième tour des municipales le 16 mars 2008 photo n°25

25 photos

Résistances Caen 2003-2019 - contact