Action contre la loi Travail le 2 juin 2016

Pour ceux et celles qui n'avaient pu se rendre sur le piquet de grève des cheminots à 5h du matin, un second rdv était fixé à 11h à la gare en soutien aux grévistes. Mais, alertés par la présence massive de la police aux abords de la gare, les manifestants décident aux derniers moments de se donner rdv devant le phénix. Aux abords du campus 1, la police est aussi là et les manifestants préfèrent discuter de leur action loin des oreilles de la police et se rendent devant la MRSH.

De là, ils décident d'aller distribuer des tracts et récolter des fonds pour la commission anti-répression. La manif prend la direction du Gaillon puis des Fossés-Saint-Julien afin de gagner le rond-point de la mairie. C'est à ce carrefour stratégique qu'ils se positionnent pour leur action. Celle-ci se termine après une petite heure à la suite d'un rumeur d'arrivée de la section d'intervention qui était alors positionnée devant la gare. Les manifestants quittent les lieux et rentrent sur le campus en prenant les rues piétonnes du centre-ville. Les manifestants sont satisfaits car ils ont pu récolter pas loin d'une centaine d'euro.

Arrivés sur le campus, certains manifestants se positionnent sur les voies du tram, il ne reste pas plus de 30 personnes. La circulation du tramway est alors complétement interrompue. La police surveille de loin mais n'intervient pas. Il faut attendre un peu moins d'une heure avant que la grosse cavalerie (environ 12 véhicules) arrive par la rue du Magasin-à-Poudre. Mais les derniers manifestants - à peine une quinzaine - avaient été prévenus d'un arrivée imminente. Un mini cortège se forme pour descendre le Gaillon; c'est alors que la police fait son apparition et suit le cortège. Aux abords de celui-ci, la BAC procède aux premières vérifications d'identité (rue des Carrières-Saint-Julien). Pour éviter de se faire prendre, les manifestants utilisent le terre-plein des Fossés-Saint-Julien tandis que la colonne de véhicules est sur la route. Voyant qu'ils allaient se faire contrôler, une partie des manifestants court en direction des petites rues piétonnes (Elie-de-Beaumont, Froide) pour se fonder dans la foule. Il y a ensuite une véritable chasse aux manifestants - essentiellement des lycéens - dans certains rues du centre-ville. Une groupe de 8 jeunes se fait contrôler devant les Galeries Lafayette sous les yeux interloqués des badauds. Selon nos informations, la police cherchait des lycéens de Jules-Verne ayant commis des dégradations tôt dans la matinée.

Partager sur Facebook Bookmark on del.icio.us


Action contre la loi Travail le 2 juin  2016 photo n°1
Action contre la loi Travail le 2 juin  2016 photo n°2
Action contre la loi Travail le 2 juin  2016 photo n°3
Action contre la loi Travail le 2 juin  2016 photo n°4
Action contre la loi Travail le 2 juin  2016 photo n°5
Action contre la loi Travail le 2 juin  2016 photo n°6
Action contre la loi Travail le 2 juin  2016 photo n°7

7 photos

Résistances Caen 2003-2020 - contact